Quelques Questions Ayant Trait aux Grandes Ablutions

– On peut valablement procéder une fois aux grandes ablutions pour se débarrasser des impuretés des menstrues et de l’impureté majeure (janâba) ou pour accomplir la prière du vendredi et la prière des deux fêtes, ou pour se débarrasser de l’impureté majeure et accomplir la prière du vendredi, en vertu de la parole du Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam : « Chacun sera jugé en fonction de ses intentions ».

– Lorsque quelqu’un se lave de l’impureté majeure (janâba) et ne fait pas ses ablutions mineures, le lavage de l’impureté majeure compense les ablutions mineures. ‘Aisha a dit : « Le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, ne faisait pas d’ablutions mineures après le lavage de l’impureté majeure ». En outre, on rapporte qu’à un homme qui lui disait : « Je fais mes ablutions mineures après les grandes », Ibn ‘Umar, radhia allahu anhu, répondit qu’il exagérait. Abu Bakr Ibn Al-‘Arabi a dit à ce sujet : « Il n’y a aucune divergence entre les savants sur le fait que les ablutions mineures s’inscrivent dans les grandes ablutions et que l’intention de se purifier de l’impureté majeure pallie la purification de l’impureté mineure (hadath) et l’élimine. En effet, les interdits de l’impureté majeure (janâba)sont plus nombreux que les interdits de l’impureté mineure (hadath). Or, ce qui est moindre est inclus dans l’intention de ce qui le dépasse et est compensé par lui ».

– Il est permis à celui qui est en état d’impureté majeure et à celle qui a ses menstrues de se couper les cheveux, de se rogner les ongles et d’aller dans les marchés et autres lieux sans encourir de reproche. ‘Atâ a dit à ce sujet : « Celui qui est en état d’impureté majeure a le droit de se faire appliquer des ventouses, de couper ses ongles et ses cheveux, même s’il n’a pas fait ses ablutions mineures » (Al Bukhari).

– Il n’y a aucun inconvénient à entrer dans un hammam, ou un bain public, du moment qu’on ne risque pas d’y voir les parties honteuses d’autrui, et vice-versa. Ahmad a dit à ce sujet : « Si tu sais que tous ceux qui sont à l’intérieur du hammam sont protégés par des serviettes, tu peux y entrer. Dans le cas contraire, n’y entre pas ». Et dans le hadith du Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, il est dit : « L’homme ne doit pas regarder les parties intimes d’un autre homme, et la femme ne doit pas regarder les parties intimes d’une autre femme ». Pour ce qui est de l’évocation de Dieu dans le hammam, il n’y a aucun mal à cela, car l’évocation de Dieu est une bonne chose en toute circonstance, tant que rien ne l’interdit. Du reste, le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, évoquait Dieu en toute circonstance.

– Il n’y a aucun mal à s’essuyer les membres à l’aide d’une serviette et autre après les grandes ablutions et les ablutions mineures, en été comme en hiver.

– Il est permis au mari de faire ses grandes ablutions avec le reste de l’eau que sa femme a laissé, et vice-versa, de même qu’il leur est permis de se laver ensemble dans la même bassine. En effet, Ibn ‘Abbas a dit : « Une des épouses du Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, avait fait ses grandes ablutions dans une bassine. Le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, voulut faire ses ablutions mineures – ou ses grandes ablutions – dedans. Son épouse lui dit alors : « Ô Messager de Dieu, j’étais en impureté majeure ». Il lui répondit : « L’eau ne connait pas d’impureté majeure » (Ahmad, Abu Dawud, An-Nasa’i, At-Tirmidhi). On rapporte dans ce même ordre d’idées, que ‘Aisha se lavait avec le Messager de Dieu, salla l-Lahu alleyhi wa salam, dans la même bassine, chacun d’eux puisant de l’eau au point de faire dire à l’autre : « Laisse m’en un peu! ».

– Il n’est pas permis de se laver nu devant les gens, car dévoiler sa nudité est interdit. Cependant, si on se dissimule derrière un voile ou quelque chose de semblable, il n’y a pas de mal à le faire. En effet, le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, se lavait alors qu’il était protégé d’un voile par sa fille Fatima, radhia allahu anha. De même il n’y a pas de mal à se laver nu quand on est loin du regard des gens, car le prophète Moïse, alleyhi wa salam, s’est lavé nu, comme le rapporte Al Bukhari. En outre, Abu Huraya, radhia allahu anhu, rapporte que le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, a dit : « Tandis que Job, alleyhi wa salam, se lavait, nu, il fut envahi par une nuée de sauterelles en or. Il se mit alors à en ramasser et à en mettre dans ses vêtements. Son Seigneur l’interpella en ces termes : « Ô Job! Ne t’ai-je pas enrichi plus que tu n’en vois? ». Il répondit : « Oui, par Ta puissance, mais je ne peux me passer de Tes bénédictions! » (Ahmad, Al Bukhari, An-Nasa’i)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :