Les Invocations lors de l’Appel du Muezzin

Il est recommandé, pour celui qui entend l’appel du muezzin, de faire les invocations suivantes :

– Répéter mot à mot ce que dit le muezzin, sauf qu’après l’expression : « Venez à la prière ; Venez au salut », il y a lieu de dire : « Il n’y a de force et de puissance qu’en Dieu ». Abu Sa’id Al-Khudri rapporte que le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, a dit : « Quand vous entendez l’appel à la prière, répétez ce que dira le muezzin. » (Al Bukhari, Muslim, Abu Dawud, At-Tirmidhi, An-Nasa’i, Ibn Maja, Ahmad). Le Calife ‘Umar rapporte directement du Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, les paroles suivantes : « Quand le muezzin dit : « Dieu est le plus grand! Dieu est le plus grand! » que chacun répète après lui : « Dieu est le plus grand! Dieu est le plus grand! ». Puis, quand il dit : « J’atteste qu’il n’y a de dieu que Dieu », que chacun répète après lui : « J’atteste qu’il n’y a de dieu que Dieu ». Puis quand il dit : « J’atteste que Muhammad est l’Envoyé de Dieu », que chacun répète dise après lui : « J’atteste que Muhammad est l’Envoyé de Dieu ». Puis quand le muezzin poursuit en disant : « Venez à la prière », à vous de dire : « IL n’y a de force et de puissance qu’en Dieu ». Puis, lorsqu’il ajoute : « Venez au salut », à vous de dire encore une fois : « Il n’y a de force et de puissance qu’en Dieu ». Enfin, il sera répété après le muezzin : « Dieu est le plus grand! Dieu est le plus grand!Il n’y a de dieu que Dieu ». Celui qui aura répété ces formules de cette façon après le muezzin entrera au Paradis. » (Muslim, Abu Dawud).

An-Nawawi a dit à ce sujet : « Nos compagnons (les shafi’ites) pensent qu’il est recommandé de répéter ce que dit le muezzin pour exprimer son agrément et son accord ; quant à l’expression : « Venez à la prière, venez au salut », il ne convient pas à d’autres qu’au muezzin de la prononcer. Par ailleurs, il est établi dans les « Sahih » d’Al Bukhari et Muslim d’après Abu Musa Al-Ash’ari que le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, a dit : « La formule : « Il n’y a de force et de puissance qu’en Dieu », est un des trésors du Paradis ». Puis An-Nawawi poursuit en affirmant qu’il est recommandé de suivre le muezzin dans son appel, que l’on soit en état de pureté ou d’impureté, même majeure, que l’on soit grand ou petit, homme ou femme, même indisposée.

Répéter les propos du muezzin est une façon d’évoquer Dieu. Il faut signaler que ceux qui se trouvent en situation de prière, dans les lieux d’aisance ou en cours d’ébats amoureux sont dispensés de répéter ce que dit le muezzin. Si la personne qui entend le muezzin est en passe de prêcher ou de lire ou d’évoquer Dieu, il est recommandé d’interrompre son prêche, sa lecture ou son évocation pour les reprendre à la fin de l’appel. Ash-Shafi’i et ses disciples disent que celui qui se trouve en pleine prière obligatoire ou surérogatoire ne doit pas répéter ce que dit le muezzin jusqu’à ce qu’il ait terminé sa prière. Dans le « Mughni » d’Ibn Qudama, il est dit : « Il est recommandé à celui qui entre dans la mosquée et entend le muezzin appeler à la prière, de répéter ses propos et attendre qu’il ait terminé afin d’allier deux vertus. S’il commence malgré tout à prier, il n’y a aucun mal à cela. C’est là l’avis d’Ahmad ».

– Demander à Dieu d’accorder Sa bénédiction et Sa miséricorde à Son Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, à l’issu de l’appel à la prière. La formulation de cette invocation est précisée dans le hadith suivant rapporté par ‘Abdallah Ibn ‘Amr qui dit : « Quand vous entendez l’appel à la prière, dites exactement ce que dit le muezzin. Ensuite invoquer Dieu de m’accorder Sa bénédiction et Sa miséricorde et sachez que celui qui invoquera Dieu pour me bénir sera récompensé par Lui, qui le bénira dix fois plus. Ensuite, demandez à Dieu de m’accorder la wasîla, qui est un degré au Paradis ne convenant qu’à un seul des serviteurs de Dieu. J’espère que je serai celui-là. Celui qui invoquera pour moi la wasîla méritera mon intercession en sa faveur auprès de Dieu » (Muslim). Al Bukhari rapporte que le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, a dit : « Celui qui dira, à l’issu de l’appel à la prière : Mon Dieu, Maître de cette invocation achevée et de cette prière qui s’accomplit, accorde à Muhammad la wasîla et le mérite, et réserve-lui le rang honorable que Tu lui as promis, celui-là méritera mon intercession le Jour de la résurrection ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :