Le Adhân et l’Iqâma des Femmes

Selon Ibn ‘Umar, les femmes ne sont pas chargées de faire l’appel dit adhân ni celui de l’iqâma. Ce dire est rapporté par Al-Bayhaqi. C’est aussi l’avis de Anas, Al-Hasan, Ibn Sirin, An-Nakha’i, At-Thawri, Malik, Abu Thawr et des partisans du ra’y (de la déduction personnelle). De leur côté, Ash-Shafi’i et Ishaq disent que si elles font l’adhân et l’iqâma, il n’y a aucun inconvénient à cela. C’est aussi l’avis de l’imâm Ahmad. On rapporte d’ailleurs, que ‘Aisha faisait l’appel à la prière dit adhân, et celui dit iqâma, puis dirigeait la prière des femmes ; elle se tenait au milieu d’elles. (Al-Bayhaqi).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :