Passer les Mains Mouillées sur la Tête

Quatrième obligation : Passez les mains mouillées sur la tête. Quant à mettre la main ou le doigt sur la tête, il ne veut nullement dire passer les mains mouillées sur celle-ci. En outre, le sens apparent de la parole de Dieu : « Et passez les mains mouillées sur la tête », n’implique pas de devoir les passer sur toute la tête. Plutôt on comprendra que le fait de passer les mains sur une partie de celle-ci suffit à se conformer à l’ordre divin. On rapporte d’après le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, trois versions ayant trait au passage des mains mouillées sur la tête :

->> Il s’essuyait toute la tête, conformément au hadith de ‘Abdallah Ibn Zayd qui dit : « Le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, s’essuya la tête avec les deux mains, en les passant de l’avant à l’arrière de la tête, et vice-versa. » (Al Bukhari, Muslim, Abu Dawud, An-Nasa’i, Ibn Maja et Ahmad)

->> Il essuyait uniquement son turban, conformément au hadith de ‘Amr Ibn Umayya, radhia allahu anhu, qui dit : « J’ai vu le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, essuyer son turban et ses khuff. » (Al Bukhari, Ahmad, Ibn MAja). En outre, Bilal, radhia allahu anhu, a dit : « Le Prophète, salla l-LAhu alleyhi wa salam, a dit : « Essuyez vos khuff et vos turban. » (Ahmad). De son côté, ‘Umar, radhia allahu anhu, a dit : « Celui que la madéfaction du turban n’arrive pas à purifier, puisse Dieu ne jamais le purifier ». On rapporte à ce sujet plusieurs hadith mentionnés par Al Bukhari, Muslim et d’autres traditionnalistes, de même qu’on rapporte d’après de nombreux gens de science qu’ils mettaient en pratique cette modalité de madéfaction.

->> Il s’essuyait le toupet en plus du turban, conformément au hadith d’Al-Mughîra Ibn Shu’ba, radia allahu anhu, lequel a dit : « Le Prophète, salla l-LAhu alleyhi wa salam, fit ses ablutions en passant ses mains mouillées sur son toupet, son turban et ses khuff » (Muslim). Et il n’a pas été rapporté que le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, se limitait à essuyer une partie de sa tête comme l’implique le sens apparent du verset précité. De plus, il ne suffit pas de s’essuyer les boucles pendantes des cheveux comme les tresses par exemple.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :