La Circoncision

La circoncision consiste à couper le prépuce qui entoure le gland de la verge, pour éviter que les saletés ne s’y accumulent, pour bien nettoyer la verge après avoir uriné et pour ne pas diminuer le plaisir sexuel.

Abû Hurayra (qu’Allah soit satisfait de lui) rapporte que le Prophète, salla l-Lahu alleyi wa salam, a dit : « La fitra (la nature primordiale) comporte cinq éléments : la circoncision, le fait de se raser le pubis, de se couper les ongles, de s’épiler les aisselles et de se tailler la moustache.  » (rapporté par Boukhari)

Allah a dit : « Suis la religion d’Abraham qui était voué exclusivement à Allah et n’était point du nombre des associateurs. » (16:123)

Abu Huraya rapporte que le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, a dit : « Abraham, l’ami du Très Miséricordieux, a été circoncis à l’âge de quatre vingt ans, à l’aide d’une binette. » (Al Bukhari).

La circoncision est donc une Sounnah du Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam. 

La circoncision est une Sounnah obligatoire d’après ash-Shâfi’î, Malik et Ahmad, fortement recommandée d’après Abû Hanîfa (Al-Fiqh ul-islâmî wa adillatuh, p. 461 et p. 2752).

Le moment idéal pour la circoncision ne fait pas l’unanimité entre les juristes. Certains disent qu’elle doit se faire à la naissance et recommandent de ne pas la faire le septième jour, pour se différencier de la coutume juive. Cette opinion est celle d’Ahmad ibn Hanbal, Malik ibn Anas, an-Nawawî, Hassan al-Basri, al-Layth et d’autres.

Selon un autre avis, elle peut se faire à l’âge d’un mois ou d’une année.

Ahmad ibn Hanbal admet que l’on puisse attendre jusqu’à ce que le garçon atteigne même l’âge de cinq ans, mais déconseille d’attendre davantage. 

Les Chafi’ites soutiennent qu’il est recommandé de pratiquer la circoncision le septième jour de la naissance. Mais Ash-Shawkani rétorque qu’aucune date précise n’est mentionnée dans les textes et rien ne laisse entendre qu’il s’agit d’un rite obligatoire (Nayl ul-awtâr, tome 1 p. 135).

L’âge maximum où on peut laisser l’enfant sans circoncision est peu avant la puberté.

Ibn al Qayyem à dit : « Il n’est pas permis au tuteur [d’un garçon] de le laisser sans circoncision jusqu’à ce qu’il [l’enfant] atteind la puberté »

Des savants ont bien relevé qu’en islam la circoncision a un objectif premier d’hygiène (voir Fat’h ul-bârî, tome 10 p. 420, Majmû’ ul-fatâwâ, tome 21 p. 114, Al-fiqh ul-islâmî wa adillatuh, p. 2752). Certains chercheurs contemporains pensent que les personnes circoncises seraient même moins vulnérables au virus du sida et autres MST.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :