Le Fondement Légal du Passage des Mains Mouillées sur le Pansement

Il est permis de passer les mains mouillées sur un pansement et autre qui sert à attacher un membre malade, en vertu des hadith qui sont rapportés à ce sujet et qui, bien qu’ils soient faibles, possèdent diverses voies de transmission qui se consolident les unes les autres, élément qui plaide en faveur de la validité du passage des mains mouillées sur les pansements. Parmi ces hadith, il y a celui de Jabir qui dit : « Nous étions en voyage, lorsqu’un homme parmi nous fut atteint par une pierre qui le blessa à la tête. Puis, ayant fait un rêve érotique, il demanda conseil à ses compagnons en ces termes : « Pensez-vous que j’aie licence de faire les ablutions sèches? Ses compagnons répondirent : « Non, tant que tu peux supporter l’eau ». Or il fit ses ablutions majeures et mourut. Une fois revenus vers le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, on lui rapporta ce fait. Il s’exclama alors : « Ils l’ont tué, que Dieu les tue! Du moment qu’ils ignoraient ce qu’il fallait faire dans un cas pareil, pourquoi n’ont-ils pas demandé conseil? N’est-ce pas que le remède de l’ignorant est de demander conseil pour tout ce qu’il ignore? ». Il aurait suffi à cet homme, de faire les ablutions sèches, de bander sa tête et de passer les mains sur son bandage, puis de laver tout son corps ». (Abu Dawud, Ibn Maja, Ad-Daraqutni). On rapporte également qu’Ibn ‘Umar passa les mains mouillées sur un bandage qu’il avait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :