Allonger le Premier Cycle de Prière

Il est recommandé à l’imâm d’allonger le premier cycle de prière et d’attendre ceux qui entrent dans la mosquée pour qu’ils accomplissent la prière collectivement.

L’imâm a loisir d’allonger le premier cycle de prière afin de permettre aux retardataires de bénéficier du mérite de la prière en commun, ou bien d’attendre les fidèles qui pénètrent dans la mosquée. IL peut procéder de même lors du dernier repos assis, avant le salut final. Abû Qatâda rapporte, en effet, que le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, s’attardait longuement dans le premier cycle de prière. « Nous avons pensé, précise-t-il, qu’il voulait de la sorte permettre aux gens d’accomplir ce premier cycle ». Abû Sa’îd abonde dans le même sens et affirme : « On annonçait la prière. Or, le fidèle pouvait aller à la selle, faire ses ablutions et rejoindre la mosquée : le Messager de Dieu, salla l-Lahu alleyhi wa salam, n’en était qu’au premier cycle de prière, tellement il l’allongeait ». Ce hadith est rapporté par Ahmad, Muslim, Ibn Mâja et An-Nasa’î.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :