L’invocation Après l’Appel du Muezzin

Le temps qui s’écoule entre l’appel et l’accomplissement de la prière est un moment où le fidèle espère que Dieu exaucera ses invocations. Aussi est-il recommandé de multiplier les invocations. Anas rapporte à ce sujet le hadith suivant : « L’invocation exprimée entre l’appel à la prière et l’accomplissement de celle-ci ne peut être rejetée » (Abu Dawud, An-Nasa’i, At-Tirmidhi). A la question posée par des Compagnons : « Que devons-nous dire ô Envoyé de Dieu? », le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, répondit : « Demandez à Dieu le pardon et la paix ici-bas et dans l’eau-delà ». ‘Abdullah Ibn ‘Amr rapporte qu’un homme s’adressa au Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, en disant : « Ô Envoyé de Dieu, les muezzin nous surpassent en mérites! ». Et le Prophète de répondre : « Dis ce qu’ils disent et quand tu auras fini, demande et il te sera donné » (Ahmad, Abu Dawud). En outre, Sahl Ibn Sa’d a dit : « Deux invocations ne sauraient être rejetées : L’invocation formulée après l’appel à la prière et celle prononcée au coeur de la bataille » (Abu Dawud). De son côté, Umm Salama a dit : « Le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, m’a appris à dire, à l’occasion de l’appel à la prière du maghib : « Mon Dieu, voici qu’arrive ta nuit et que recule ton jour avec les voies de ceux qui T’invoquent ; pardonne-moi ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :