Ce qui est Apprécié au cours de la Lecture du Coran

Il est recommandé de rendre sa voix agréable au cours de la lecture du Coran. Le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, a dit à ce sujet : « Embellissez vos voix par la lecture du Coran ». Il a dit aussi : « N’est pas des nôtres, celui qui ne récite pas le Coran d’une voix chantante ». Il a dit également : « Le meilleur des psalmodieurs du Coran est celui qui vous paraît craindre Dieu lorsque vous l’écoutez ». Enfin, il a dit : « Dieu n’a pas été à l’écoute de qui que ce soit autant qu’Il a été à l’écoute d’un Prophète à la belle voix qui psalmodie le Coran ».

An-Nawawi signale qu’il est recommandé à celui qui récite le Coran dans ou dehors de la prière, d’invoquer Dieu et Lui demander de lui accorder Ses bienfaits chaque fois que le passage de la récitation comporte un verset relatif à Sa miséricorde. De même le lecteur demandera la protection de Dieu contre le Feu, le châtiment, le mal et le blâmable, chaque fois qu’il passera par un verset qui évoque le supplice. S’il passe par un verset qui exalte Dieu, qu’il dise : « Que Dieu soit exalté » ou « Que Dieu soit béni, le Maître des univers » ou une autre invocation semblable.

Muslim rapporte d’après Hudhayfa Ibn Al-Yamân : « Je priais une nuit derrière le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, et celui-ci commença par réciter la sourate La Vache. Je me dis alors : Il va s’arrêter au centième verset pour s’incliner, mais il continua sa lecture. Je me dis encore : « Il va achever la récitation de toute la sourate dans le premier cycle de prière », mais il poursuivit sa lecture par la sourate La Famille de ‘Imrân qu’il acheva pour entamer la sourate Les Femmes qu’il récita entièrement. Chaque fois qu’il passait par un verset d’exaltation, il exaltait Dieu ; chaque fois qu’il passait par un verset d’invocation, il invoquait Dieu ; chaque fois qu’il passait par un verset incitant à demander la protection de Dieu, il Lui demandait Sa protection et un refuge auprès de Lui ».

Ainsi, il est établi que le récitateur du Coran dans la prière ou en dehors de celle-ci exalte, demande et cherche refuge auprès de Dieu. Ceci est recommandé pour celui qui préside la prière aussi bien que pour celui qui le suit ou encore pour celui qui la fait isolément, car il s’agit d’une invocation égale pour tout le monde, comme celle qui consiste à dire « Amine ».

Au demeurant, il est recommandé à celui qui récite « Dieu n’est-il pas le plus sage des juges? » de dire : « Certes, et j’en suis témoin » ; à celui qui récite : « Cela ne prouve-t-il pas que Dieu est capable de ressusciter les morts? », de dire : « Certes, et j’en suis témoin » ; à celui qui récite : « En quel message, après lui, vont-il croire? », de dire : « Je crois en Dieu » ; à celui qui récite le verset : « Glorifie le nom de ton Seigneur, le Sublime », de dire : « Gloire à mon Seigneur, le Sublime ». Le fidèle dira ces formules au cours de la prière ou en toute autre circonstance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :