Dire Amin

Il est recommandé à chaque fidèle de dire « Amin », qu’il préside la prière ou qu’il prie seul, après la récitation de « Al Fatiha ». Cette formule (Amin) est prononcée à haute voix dans les prières où la lecture se fait à voix haute et à voix basse dans les prières ou la lecture se fait à voix basse. Tous les témoignages sont unanimes pour confirmer la prononciation de cette formule (amin) à l’issue de la lecture de la fatiha. Un compagnon, Nu’aym Al-Mujammir a dit : « J’ai fait la prière derrière Abu Huraya. Celui-ci récita : « Bismillah Rahmani Rahim ». Puis il récita la fatiha entièrement, après quoi il dit « Amin » et les gens répétèrent après lui « Amin ». Après les salutations finales, Abu Huraya s’adressa aux fidèles et leur dit : « Par Allah, Je suis celui dont la prière ressemble le plus à celle du Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam » (Al Bukhari)

D’autres Compagnons témoignent que le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, disait Amin, ou bien qu’ils le disaient eux-mêmes, et que la Communauté des croyants répétait à l’unisson, leurs voix d’élevant très haut dans la mosquée. ‘Ata’ relève que le fait de dire Amin revient à invoquer Allah. On rapporte qu’Ibn Az-Zubayr et ceux qui priaient derrière lui disaient Amin au point que cela résonnait dans la mosquée. Nafi’ a dit de son côté qu’Ibn ‘Umar ne l’oubliait jamais et incitait les gens à le dire. Abu Dawud, Ibn Maja, Al-Hakim et ad-Daraquti rapportent d’après Abu Huraya, que lorsque le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, arrivait au verset de la Fatiha « Et non de ceux qui ont encouru Ta colère i des égarés », il disait « Amin » de sorte à être entendu par ceux qui se trouvaient au premier rang.

Il est recommandé de dire amin en même temps que l’imam.

Le fidèle qui suit l’imam dans la prière ne doit prononcer la formule « Amin » ni avant ni après l’imam. Abu Huraya rapporte les paroles suivantes du Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam : « Quand l’imam dit « En non de ceux qui ont encouru ta colère ni des égarés », dites « Amin ». Celui dont les paroles concorderont avec celles des anges, verra ses péchés passés pardonnés ». (Al Bukhari)

Le sens du mot Amin

La lettre alif du mot amin peut être écourtée (amîn) comme elle peut être allongée (âmîn). Le mot amin ne fait pas parti de la fatiha. Il exprime une invocation, dont le sens est : « Seigneur réponds nous »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :