L’invocation Prononcée après le Dernier Tashahhud et Avant le Salut de Cloture

Cette invocation est louable, l’orant ayant loisir de solliciter les biens de la vie temporelle et de la vie éternelle. D’après Abdallah Ibn Mas’ud, le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, leur ayant appris le tashahhud, leur dit : « Nous pouvons ensuite implorer comme bon nous semble ». Ce hadith est transmis par Muslim. Invoquer en ce lieu est recommandable dans l’absolu, qu’il s’agisse de formules tirées de la tradition prophétique ou d’expressions improvisées, les premières étant toutefois privilégiées. En voici quelques exemples :

– D’après Abu Huraya, le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, a dit : « Lorsque l’un de vous a terminé le dernier tashahhud, qu’il prie Dieu en ces termes : Ô Seigneur ! Je cherche protection auprès de Toi contre les tourments de la tombe, contre le supplice de l’Enfer, contre la tentation de la vie et de la mort et contre le mal de la tentation de l’Antéchrist. (Muslim)

Allâhumma innî a’ûdhu bika min ‘adhâbi-l-qabri, wa min ‘adhâbi jahannama, wa min fitnati-l-mahyâ wa-l-mamâti, wa min sharri fitnati-l-masîhi d-dajjâl.

– Selon Aisha, dans les invocations qu’il prononçait lors de ses prières, le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, disait : « Ô Seigneur ! Je cherche protection auprès de Toi contre les tourments de la tombe, je cherche protection auprès de Toi contre la tentation de l’Antéchrist, et je cherche protection auprès de Toi contre la tentation de la vie et de la mort. Ô Seigneur ! Je cherche protection auprès de Toi contre les causes qui mènent au péché et contre la dette difficile à acquitter ». (Al Bukhari et Muslim)

Allâhumma innî a’ûdhu bika min ‘adhâbi-l-qabri, wa a’ûdhu bika min fitnati-l-masîhi d-dajjâl, wa a’ûdhu bika min fitnati-l-mahyâ wa-l-mamâti. Allâhumma innî a’ûdhu bika mina-l-ma’thami wa-l-maghrami.

– Ali raconte que le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, avait coutume de prononcer les invocations suivantes entre le tashahhud et le salut final de la prière : « Ô Seigneur ! Pardonne-moi mes péchés passés et futurs, cachés et dévoilés, que j’ai commis en excès et que Tu connais mieux que moi. C’est Toi qui fais avancer et c’est Toi qui fais reculer. Il n’y a point de divinité sauf Toi ». (Muslim)

Allâhumma ghfir lî mâ qaddamatu, wa mâ akhkhartu, wa mâ asrartu, wa mâ a’lantu, wa mâ asraftu, wa mâ anta a’lamu bihi minnî. Anta-l-muqaddimu wa anta-l-mu’akhkhiru. Lâ ilâha illâ anta.

Pour d’autres exemples d’invocations, voir l’article Invocations après le dernier tashahhud juste avant les salutations.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :