L’utilisation du Siwâk

2 – L’utilisation du siwâk, ou cure-dents. Ce mot désigne à la fois le bâtonnet qui sert à se curer les dents et l’action de se curer. Le bois qui convient le mieux à cet emploi est l’arak, lequel provient du Hidjâz, en Arabie. Sa particularité est de protéger les gencives, de se prémunir contre les caries, de faciliter la digestion et d’être diurétique. Il reste que la Sunna peut se réaliser en utilisant tout objet qui débarrasse les dents du tartre et nettoie la bouche, à l’exemple des brosses à dents et autres objets semblables. Abu HUraya, radhia allahu anhu, rapporte que le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, a dit : « Si je n’avais pas eu la crainte de causer de la gêne à ma Communauté, je leur aurais imposé l’utilisation du siwâk lors de chaque ablution mineure. » (Rapporté par Mâlik, Ash-Shafi’i, Al Bayhaqi, Al-Hakim). De son côté, Aisha, radhia allahu anha, a dit : « Le siwâk est une purification pour la bouche et une satisfaction pour le Seigneur. » (Ahmad, An-Nasa’i, At-Tirmidhi). Si l’utilisation du siwâk est recommandée en toute occurrence, elle est particulièrement recommandée dans cinq cas : au moment de faire ses ablutions, d’accomplir sa prière, de lire le Coran, de se réveiller et lorsque la bouche est altérée par une odeur forte. Pour ce qui est du jeûneur, il peut utiliser le siwâk indistinctement en début ou en fin de journée, en vertu du hadith que rapporte Amir Ibn Rabi’a, radhia allahu anhu, qui dit : « J’ai vu le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, se curer à plusieurs reprises les dents alors qu’il était en état de jeûne. » (Ahmad, Abu Dawud, At-Tirmidhi). Une fois le siwâk utilisé, la conformité à la Sunna consiste à le laver et à le rendre propre, en vertu du hadith de ‘Aisha, radhia allahu anha, dans lequel il est dit : « Lorsque le Messager de Dieu, salla l-Lahu alleyhi wa salam, s’était frotté les dents, il me donnait son siwâk pour le laver. Je m’en servais alors avant de le laver et de le lui remettre » (Abu Dawud, Al-Bayhaqi). Quant à celui qui a perdu ses dents, la Sunna lui permet de se servir de ses doigts en guise de siwâk, en vertu du hadith de ‘Aisha, radhia allahu anha : « Ô Messager de Dieu, l’homme qui a perdu ses dents peut-il utiliser le siwâk? ». IL répondit : « Oui ». Elle ajouta : « Comment cela? ». Il reprit : « En introduisant son doigt dans la bouche » (At-Tabarani).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :