S’abstenir de Prononcer des Paroles

S’abstenir de prononcer des paroles, qu’il s’agisse d’évocations ou autres. C’est pour cela qu’on ne doit répondre ni aux salutations ni aux questions, sauf en cas de force majeur, comme par exemple pour guider un aveugle qui risque de tomber dans un fossé. En cas d’éternuement, on doit formuler en son for intérieur la louange de Dieu et ne pas l’exprimer à voix haute, en vertu du hadith d’Ibn Umar qui a dit : « Un homme passa devant le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, tandis que celui-ci urinait. Il le salua mais le Messager de Dieu ne lui répondit pas » (Muslim, Abu Dawud, At-Tirmidhi, An-Nasa’i, Ibn Maja, Ahmad). Ahmad, Ibn Maja et Abu Dawud rapportent également d’après Abu Sa’id : « Lorsque deux hommes vont faire leurs besoins et qu’ils se dévoilent et discutent entre eux, Dieu abhorre ce comportement de leur part ». Ce hadith, dans son sens apparent, indique qu’il est interdit de parler en tel cas, mais le consensus des savants préfère parler de réprobation plutôt que d’interdiction.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :