L’utilisation du Musc et Autres Parfums

L’utilisation du musc et autres parfums, lesquels réjouissent l’âme, rafraîchissent le coeur, éveillent l’esprit et donnent de la vigueur et de l’énergie au corps, en vertu du hadith de Anas qui dit : « Le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, a dit : « Trois choses de votre bas-monde ont été rendues agréables à mon coeur : les femmes, le parfum et la prière, qui est la prunelle de mes yeux » (Ahmad et An-Nasa’i). En vertu aussi du hadith d’Abu Huraya : « Le Prophète, salla l-LAhu alleyhi wa salam, a dit : « Celui a qui on offre du parfum ne doit pas le refuser, car c’est un produit facile à transporter et agréable à sentir » (Muslim, An-Nasa’i et Abu Dawud). Et du hadith d’Abu Sa’id, lequel dit : « Le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, a dit au sujet du musc : « C’est le plus odorant du parfum » (Muslim, Abu Dawud, An-Nasa’i, At-Tirmidhi et Ahmad). Nafi’ a rapporté de son côté qu’Ibn Umar se parfumait avec un encens appelé uluwwa (bois d’aloès) qu’il mélangeait avec du camphre et disait : « C’est ainsi que le Messager de Dieu, salla l-Lahu alleyhi wa salam, se parfumait, avec de l’encens » (Muslim).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :