Les Grandes Ablution de la Femme

Les grandes ablutions de la femme sont les mêmes que celles de l’homme, sauf que la femme n’a pas à dénouer ses tresses si l’eau parvient jusqu’aux racines des cheveux. En effet, Umm Salama, radhia allahu anhu, a dit : « Une femme dit au Messager de Dieu : « Je suis une femme qui a l’habitude de maintenir ses cheveux tressés ; dois-je les dénouer pour me laver de l’impureté majeure? ». Il lui répondit : « Non, il te suffit de verser sur tes cheveux de l’eau dans le creux de tes mains, et ce à trois reprises, puis d’en verser sur tout le corps. Tu seras ainsi purifiée » (Ahmad, Muslim, At-Tirmidhi). En outre, on rapporte d’après ‘Ubayd Ibn ‘Umayr, radhia allahu anhu, que ‘Aisha, radhia allahu anha, eut vent que ‘Abdallah Ibn ‘Umar, radhia allahu anhu, ordonnait aux femmes de dénouer leurs tresses lorsqu’elles voulaient faire leurs grandes ablutions. Elle s’écria a lors : « Comment! Ibn ‘Umar ordonne aux femmes de dénouer leurs tresses en se lavant! Et pourquoi ne leur ordonne-t-il pas carrément de se raser la tête! J’avais l’habitude de me laver avec le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, dans une même bassine et je ne faisais pas plus que de verser de l’eau à trois reprises sur ma tête » (Ahmad et Muslim).

Cela étant, il est recommandé aux femmes, lorsqu’elles se lavent des impuretés des menstrues ou des lochies, de prendre une étoffe en coton ou autre, de la parfumer avec du musc ou du parfum et de nettoyer les traces de sang, parfumer l’endroit souillé et dissiper les mauvaises odeurs. En effet, ‘Aisha, radhia allahu anha, rapporte qu’Asma’Bint Yazid interrogea le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, à propos des grandes ablutions inhérentes aux menstrues, et il lui répondit : « Prenez de l’eau et du parfum et appliquez-vous à faire vos ablutions mineures. Puis, versez de l’eau sur votre tête en la frottant vigoureusement jusqu’à ce que l’eau atteigne la racine des cheveux. Ensuite, versez de l’eau sur votre corps, puis prenez un morceau de coton parfumé de musc et nettoyez vous avec ». Asma’ demanda : « Et comment se nettoyer avec? ». Il lui dit : « Gloire à Dieu! nettoie avec les traces de sang! ». ‘Aisha ajoute : « Comme si elle voulait cacher cela ». Elle l’interrogea aussi sur les grandes ablutions inhérentes à l’impureté majeure, et il lui répondit : « Prends de l’eau et fais convenablement les ablutions mineures. Puis, verse de l’eau sur ta tête et frotte-la jusqu’à ce que l’eau atteigne la racine de tes cheveux, puis verse de l’eau sur tout ton corps ». ‘Aisha dit alors : « Quelles excellentes femmes que les femmes des Ansars! La pudeur ne les empêchait pas de s’instruire en religion! » (Al Bukhari, Muslim, Abu Dawud, An-Nasa’i, Ibn Maja, Ahmad).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :