L’eau à l’état naturel

L’eau à l’état naturel, ou mâ’mutlaq, est pure, c’est à dire qu’elle est pure en soi et purifie. Elle englobe les types d’au suivants :

1.- L’eau de pluie, la neige et la glace, en vertu de la parole du Très Haut : « Nous fîmes descendre du ciel une eau pure et purifiante » (25/48). En vertu aussi du hadith rapporté par Abu Huraya dans lequel il dit : « Le Messager de Dieu, salla l-Lahu alleyhi wa salam, avait l’habitude, lorsqu’il entrait en prière, de garder le silence quelques instants avant de commencer la récitation du Coran. Comme je l’interrogeais à ce sujet, lui disant : Ô toi qui m’est plus cher que mon père et ma mère! Pourquoi gardes-tu le silence entre le moment d’entrer en prière (takbir) et la récitation du Coran? Que dis-tu pendant ce laps de temps? Il me répondit : Je dis : Mon Seigneur, mets entre moi et mes péchés la même distance que celle que tu as mise entre l’orient et l’occident. Mon Dieu, purifies-moi de mes péchés comme on purifie le linge blanc de toute souillure. Seigneur, lave-moi de mes péchés au moyen de la neige, de l’eau et de la glace. » (Al Bukhari, Muslim, Abu Dawud, An-Nasa’i, Ibn Maja et Ahmad)

2.- L’eau de mer, en vertu du hadith d’Abu Huraya, qui a dit : « Un homme interrogea le Messager de Dieu, salla l-Lahu alleyhi wa salam, en ces termes : Ô Messager de Dieu, lorsque nous prenons la me, nous prenons avec nous un peu d’eau potable. Or, quand nous nous en servons pour nos ablutions mineure (wudu’), nous sommes en proie à la soif. Pouvons-nous utiliser de l’eau de mer pour faire nos ablutions? Le Messager de Dieu, salla l-Lahu alleyhi wa salam, lui répondit : Elle est pure et purifie, et les bêtes mortes qui en sont issues sont licites ». (Abu Dawud, At-Tirmidhi, An-Nasa’i, Ibn Maja et Ahmad.

3.- L’eau de puit de Zamzam, en vertu du hadith rapporté par Ali, qui a dit : « Le Messager de Dieu, salla l-Lahu alleyhi wa salam, se fit apporter un seau plein d’eau de Zamzam ; il en but et s’en servit pour en faire ses ablutions mineures ». (Ahmad)

4.- L’eau altérée à cause d’un longue stagnation ou du contact avec des éléments naturels avec lesquels elle se mélange habituellement, comme de la mousse et des feuilles d’arbres. Les savants s’accordent sur le fait que cette eau entre dans la catégorie de l’eau à l’état naturel, le principe voulant que toute eau à laquelle on applique le vocable d’eau à l’état naturel peut valablement servir à purifier, sans restriction aucune. Dieu a dit : « Et que vous ne trouviez pas d’eau, alors recourez à la terre pure, passez-en sur vos visages et vos mains » (5/6).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :